Le subspace

******a89 Femme
266 Contribution
Auteurs de sujet JOY-Team 
Le subspace
Le subspace définit en BDSM un état de transe qui est obtenu par exemple grâce à la répétition rythmique de coups. Le corps sécrète alors des endorphines et on se sent "high". Il y a autant de méthodes que d'individus pour atteindre le subspace.
Dans son article, https://www.joyclub.com/fr/magazin/sex/alice_au_pays_du_subspace.html, l'auteure nous décrit une de ses séances de BDSM et ce qu'elle ressent lorsqu'elle entre en subspace.

  • Et vous, avez-vous déjà été en subspace ?
  • Avez-vous déjà guidé une personne vers le subspace ?


Venez discuter de vos expériences ou poser vos questions !
*****005 Femme
26 Contribution
Bonjour,

Je ne suis pas sûre que ce que j'ai vécu est le subspace... mais ça y ressemble pour une courte période. Ce n'était pas une rencontre bdsm mais un plan cul très agréable. Nous avions eu plusieurs échanges par message très chaud 1 mois et demi avant et puis le contact c'était fait plus discret...
Ce soir là, je pars de chez des amis vers 23h30 et je vois qu'il m'a laissé un message. On échange et on décide de se donner rdv dans les 20 minutes. On sort de voiture, on s'embrasse et il est déjà en train de bander. Il me propose très vite de passer à l’étape supérieure... ce que j'accepte avec plaisir... j'ai l'impression d'ENFIN l'AVOIR POUR MOI *freu2* depuis le temps que j'avais envie de lui.
On se déshabille et on baise dans différentes positions... en partie sur le sol (on est dans un genre de "cabane"). Je dois avouer qu'il est assez bon et moi un peu timide sur le coup. ll me demande plusieurs fois de me laisser aller... et ça me fait du bien. Lors d'un *doggy* sur un canapé (moi agenouillée sur le canapé et lui debout derrière moi), il commence à me donner des fessées en rythme et de plus en plus fort... j'ai dû réveiller toute la forêt tellement je criais... de plaisir! Mon corps en demandait de plus en plus et de plus en plus fort... Je ne sentais effectivement plus la douleur réelle... J'en ai profité pour me masturber en même temps et mon cerveau à complètement décroché... je suis incapable de dire si c'était une fraction de seconde ou plusieurs minutes...
C'est drôle de vous raconter ça aujourd'hui... car ça doit faire 1 an à quelques jours prêt et on ne s'est pas revu par la suite... il m'a vraiment trop plu et lui n'étant pas disponible... j'ai eu peur de trop souffrir de ne pas l'avoir vraiment pour moi... Je ne l'ai jamais oublié et continue de le suivre via un réseau social. J'ai des fois envie de le recontacter pour fêter "nos" 1 an... façon *spank*
******FAL Homme
14 Contribution
Article très intéressant !!

Je voudrais revenir sur un point

Dans cette emprise sociétale qui mets la personne dans un trouble anxiogène, cette liberté trouvé ou retrouvé se situe apparemment dans cet espace ou les coups sont tellement répétés qu'elle se mue en transe !
Or le corps fonctionne sur des tensions et des détentes tel un Ying et un Yang. En sachant que le corps de la personne soumis aux tracas du quotidien est déjà sous tension, même si elle n'en a pas conscience. A cela on rajoute une tension supplémentaire par la séance qui, apparemment, peut durer longtemps !!

D'où ma question : où se trouve ce point de relâchement ?

Merci et bonne journée !
******a89 Femme
266 Contribution
Auteurs de sujet JOY-Team 
@Ancy2005 merci pour ton récit, j'ai encore plus chaud tout d'un coup ! *rotwerd*
Ca ressemble fortement à un subspace ce que tu décris. Si jamais tu décides de le recontacter, n'hésite pas à nous raconter la suite !
******a89 Femme
266 Contribution
Auteurs de sujet JOY-Team 
@PARSZIFAL voilà une bonne question. N'ayant personnellement pas été en subspace, je ne peux que supposer.

D'après ce que la personne écrit dans l'article, une séance de BDSM en tant que soumis.e permet de complètement lâcher prise, se laisser aller, avoir totale confiance en son ou sa dom.
Je ne crois donc pas que la séance soit vécue comme une tension, mais plutôt l'inverse.

Je peux par contre totalement imaginer que beaucoup de personnes vivraient une séance BDSM comme une pression supplémentaire et ne s'y sentiraient pas à l'aise. Pour que la séance soit vécue de facon agréable et pour avoir une chance d'atteindre le subspace, je pense que plusieurs conditions doivent être réunies, principalement une confiance totale en son ou sa dom. Et comme pour tout, il faut une excellente communication entre les parties et toujours signaler ce qu'on aime ou non.
******FAL Homme
14 Contribution
je comprends bien la relation de confiance qui doit s'établir entre la/le Dom et la/le soumis(e).
mais ma question était (peut être ne l'ai-je pas bien formulé) plutôt du point de vue corporel.
le corps à une conscience (qui n'est pas forcément compris par la notre). On voit bien que lorsqu'on fait trop de choses , le corps nous rappelle les limites !
Et dans cet accumulation de tensions (dans le quotidien et lors des séances) comment le corps (sans parler de ce que ressent la personne) réagit ou réagira, dans un futur !

ça me fait penser à une collègue que j'avais en chant, totalement stressée dans sa vie et qui, avant un concert, pour se retrouver dans une phase de bien être, poussait sa voix à coups de vocalises répétées à s'en faire exploser le larynx !
******a89 Femme
266 Contribution
Auteurs de sujet JOY-Team 
Ah OK, je comprends. Je pense que c'est comme les sportifs/sportives de haut niveau (ou pas d'ailleurs), on ressent tellement de plaisir avec le sport qu'on peut arriver à des abus qui vont finir par abîmer le corps. à consommer avec modération donc *g*
******FAL Homme
14 Contribution
C'est ça !! C'est un équilibre à trouver. Etre à l'écoute de son corps et apprendre à connaître ses limites !

En tout cas je te remercie d'avoir pris le temps de converser sur le sujet !
******a89 Femme
266 Contribution
Auteurs de sujet JOY-Team 
C'est toujours un plaisir que de discuter de ces sujets ! *g*
***76 Homme
52 Contribution
Je pense avoir vécu cette expérience.
Ce jour là, ma partenaire me regarde avec envie avec un grand sourire!
"Mon chéri, j'ai envie de m'occuper de ton cul"
Autant dire que mon sourire est aussitôt apparu sur mes lèvres.
Elle commence par m'embrasser tendrement, langoureusement.
Elle me déshabille et comprends sans mal mon excitation.
Elle me demande de me coucher sur le dos et de me détendre.
Elle commence par des caresses sur tout mon corps, puis s'attarde sur mes fesses et viens délicatement titiller mon anus.
Elle s'arrête, va fouiller dans notre boite à jouet pour y prendre un gant en latex et du lubrifiant.
Lentement, elle commence par introduire un doigt et à joue avec mon cul, titille un peu ma prostate.
Elle ne cesse de me demander si tout va bien et si je veux qu'elle continue (Bien sûr!!! J'en veux même plus!!! ^^).
Elle continue et mets maintenant deux doigts.
Mon plaisir est immense, de sa main gauche elle continue ses caresses, me demande de me mettre à 4 pattes. En profite pour mettre mon sexe en bouche en continuant d'utiliser ses doigts.
Puis elle s'arrête avec va fouiller encore dans la boite.
cette fois, elle en sort mon plug qu'el introduit très facilement. Pendant quelques minute, elle s'occupe de moi. Elle reviens au plug et le retire.
"On passe à plus gros?" "OUIIIIII!!!!"

Elle prépare alors son gode dont elle ne se sert quasiment jamais.
Elle l'introduit en délicatesse, mais ça rentre sans problèmes.
C'est alors qu'elle commence à mettre les vibrations.
Une vague d'intense plaisir me saisi alors...
J'ai l'impression de flotter, d'être ailleurs tellement le plaisir est intense...
Je ne sais pas combien de temps dure ce moment, mais j'ai des vague de plaisir qui m'envahissent...
Après je ne sais pas exactement combien de temps, je commence à reprendre pieds et à sentir que ça commence à faire beaucoup de stimulation pour mon cul.
On arrête là la séance...
Mon corps tremble de plaisir et de réguliers spasme me prennent pendant un bon quart d'heure encore...
Je n'ai pas senti l'orgasme prostatique, mais je pense l'avoir expérimenté...

On fini par un long et agréable moment dans les bras l'un de l'autre...
S'inscrire et participer
Tu veux prendre part à la discussion ?
Deviens membre gratuitement pour discuter avec les autres membres sur des sujets torrides, ou poser tes propres questions.