gif
©

Le sexe anal

Comment prendre son pied avec la sodomie

La sodomie - pour certains, c'est son aspect "osé" et le côté "interdit" qui sont excitants dans ce jeu sexuel. D'autres décrivent l'orgasme lors des rapports anaux comme plus intense ou apprécient le sentiment d'étroitesse. Vous aimeriez essayer la sodomie mais vous avez peur de la douleur et/ou des soucis d'hygiène ? Nous allons vous montrer comment pratiquer la sodomie de manière détendue et agréable.

Qu'est-ce qui rend les jeux anaux si excitants ?

Le terme "jeux anaux" fait référence à toutes les pratiques sexuelles qui visent à stimuler la région anale. Cela inclut non seulement la sodomie, mais aussi les caresses de l'anus ou l'anulingus (« rimming » en anglais). Cela peut également inclure des lavements et l'utilisation de jouets sexuels comme des plugs et des godemichets anaux.

Les femmes peuvent jouir d'un orgasme anal. Les nerfs du clitoris traversent le tissu externe du vagin et se terminent près de l'anus. L'anus étant plus étroit que le vagin, il serre le pénis (ou le gode) lors des rapports anaux et les mouvements apportent une forte stimulation qui peut mener à l'orgasme.

Si l’anus d'un homme est pénétré avec un gode, des doigts ou un pénis, cela masse la prostate et peut également déclencher de fortes sensations orgasmiques.

Conseils et astuces pour vos premiers rapports anaux

La sodomie se pratique dans presque toutes les positions sexuelles conventionnelles. Souvent, il peut s'écouler un certain temps avant que les deux partenaires se sentent complètement à l'aise avec la sodomie. La patience et la considération sont essentielles. Nous avons rassemblé sept conseils pour vous aider à profiter pleinement de la sodomie.

Conseil n°1 : Parlez de vos inquiétudes.

Une conversation franche peut soulager une grande partie de la tension avant le premier rapport anal. Parlez de potentiels sentiments désagréables et de ce qui vous inquiète. Souvent, la plus grande peur est de ne pas être vraiment propre du "derrière".

Sans aucun doute : L'hygiène joue un rôle important dans les rapports anaux. Se laver soigneusement l'anus est normalement suffisant. Un régime alimentaire équilibré peut également aider à se sentir "plus en sécurité" concernant le transit intestinal lors des rapports anaux.

Conseil n°2 : N'exagérez pas avec les mesures d'hygiène.

Un lavage de l'intestin n'est pas nécessaire avant les rapports anaux. Dans de nombreux cas, les lavages sont même déconseillés car ils ne sont pas bons pour la flore intestinale (si effectués trop souvent). Si l'intestin est lavé, des excréments solides qui se trouvent normalement plus haut et hors de portée du pénis ou du gode peuvent devenir mous et glisser vers la sortie. Dans le pire des cas, vous obtiendrez le contraire de la propreté souhaitée par un lavage.

Conseil n°3 : Créez une atmosphère agréable et procédez doucement.

C'est l'ambiance qui compte ! Une atmosphère détendue avec musique, bougies et lumière tamisée aide beaucoup de femmes et d'hommes à se détendre pour l'aventure de la sodomie. Bien sûr, il y a aussi des couples qui se sentent excités par le contraire, la spontanéité. Vous décidez vous-même de ce qui vous fait du bien !

Conseil n°4 : Assurez une bonne relaxation.

Le sphincter doit être suffisamment détendu avant que quoi que ce soit ne puisse y pénétrer. Même un seul doigt peut provoquer des sensations désagréables si le muscle est crispé. Pour cette raison, le partenaire actif doit être patient et attentionné - surtout au début, quand l'anus a peu ou pas d'expérience de pénétration.

Conseil n°5 : Un bon lubrifiant vaut de l'or !

Contrairement au vagin, l'anus ne produit pas de lubrifiant naturel pendant l'acte. Pour cette raison, des lubrifiants à base d'eau doivent être utilisés dès l'étape de l'étirement. Sans lubrifiant additionnel, la sodomie peut être douloureuse pour les deux partenaires.

Conseil n°6 : Procédez avec précaution et tendresse.

Si vous vous sentez assez détendu.e, le vrai plaisir peut commencer ! La pénétration de l'anus doit se faire avec précaution. Vous devez éviter les coups trop vigoureux (surtout au début) : donnez au partenaire passif le temps de s'habituer à la sensation inhabituelle d'être “rempli.e”. Une respiration profonde et régulière peut également aider contre la nervosité éventuelle.

L'anus n'est pas un vagin, il est beaucoup plus sensible aux mouvements brusques. Certaines personnes aiment néanmoins des coups plus forts (après une courte période d'accoutumance).

D'ailleurs : Rire, c'est bon pour la santé ! Comme dans les rapports vaginaux, le pénis ou objet enfilé pompe de l'air dans l'anus pendant la sodomie. Cet air doit s'échapper à un moment donné : Il s'agit d'un processus tout à fait naturel, qui est également associé à un bruit y correspondant. En tant que couple, vous devriez pouvoir en rire ensemble et ne pas vous laisser gâcher le plaisir !

Conseil n°7 :  N'alternez jamais la pénétration anale et vaginale !

Même si on le voit souvent dans les films porno : Le pénis ne doit jamais entrer dans le vagin après la sodomie sauf s'il a été soigneusement nettoyé. L'anus excrète les selles et contient de nombreuses bactéries qui peuvent provoquer des problèmes de santé considérables dans d'autres parties du corps (par exemple dans les muqueuses du vagin).

La sodomie porte un risque d'infection particulièrement élevé. Cela ne concerne pas seulement le SIDA, car d'autres infections peuvent également engendrer des maladies potentiellement mortelles si les muqueuses de l'intestin sont blessées. C'est pour cela, ainsi que pour des raisons d'hygiène, que l'utilisation d'un préservatif est fortement conseillée.

Les meilleures positions pour la sodomie

  • La position des cuillères : Afin de rendre la sodomie aussi confortable et détendue que possible, la personne passive doit prendre une position confortable dans laquelle les jambes sont relaxées. Une position allongée sur le ventre, sur le dos ou latérale en position des cuillères est parfaite !

  • L'amazone : Si le partenaire passif s'est déjà un peu familiarisé avec la sodomie, une position de chevauchement est également possible. Elle lui donne la possibilité de prendre le contrôle sur l'acte et l'intensité des coups. Cependant, dans une position assise, il est plus difficile de pénétrer l'anus car le sphincter se contracte davantage.

  • La levrette: Pour ceux qui ont déjà plus d'expérience avec la sodomie, la levrette peut être très excitante. Elle facilite une pénétration particulièrement profonde et des coups plus vigoureux.

  • Les balançoires d'amour: Pour la sodomie, des dispositifs spécialisés comme des balançoires d'amour peuvent être très pratiques. La position confortable et élevée facilite la détente totale du partenaire passif. Ainsi, il peut se concentrer complètement sur son plaisir.

JOYclub, c'est quoi?

Nous aimerions te répondre : "tout ce que tu veux". Mais en réalité, JOYclub c'est encore plus que ça. Une plateforme de livestream. Un site de rencontre. Un calendrier d'évènements frivoles. Un forum érotique. Un magazine en ligne.

Un réseau social pour des contacts hors du commun. Et avant tout : une communauté à la sexualité positive avec plus de 3,8 millions de membres.

En savoir plus