gif
©

L'inclusivité

Et son importance sur JOYclub

Qu'est-ce que l'inclusivité ? Pourquoi écrire différemment, à base de iel, touste, celleux, et l'utilisation du point médian ?
JOYclub vous explique pourquoi nous avons fait le choix de l'inclusivité et l'importance qu'elle a à nos yeux.

Par Eva

L'inclusivité, c'est quoi ?

En ce moment, l'inclusivité est au cœur de toutes les discussions sur les plateaux TV et les réseaux sociaux : un mouvement est en marche, celui de la déconstruction d'une représentation très normée qui ne cible que peu de personnes, et qui incarne pourtant le modèle vers lequel tendre.

L'inclusivité, elle, consiste à inclure toutes les personnes dans la société, quelque soit leur genre, leur morphologie, leur sexualité, leur religion, leurs origines, leur âge etc etc.

Comment inclut-on des personnes concrètement ?

Dans l'univers de la mode/beauté.

Jusqu'à présent, toutes les sphères du public étaient très normées, en particulier dans l'univers de la mode. Depuis des années, le monde criait à cor et à cri les méfaits de l'uniformisation des standards de beauté sans être entendu.

Le travail des associations et l'arrivée des réseaux sociaux ont révolutionné cet univers fermé et particulièrement exclusif : enfin des personnes avec des corps différents de la norme, des handicaps, etc, peuvent se faire entendre, être représentées, et représenter des modèles pour toutes ces personnes.

C'est ainsi que Winnie Harlow est apparue dans l'univers de la mode. La mannequin, atteinte de vitiligo (maladie qui dépigmente la peau), rayonne sur les podiums défiant tous les canons de beauté classiques.

La célèbre marque de sous-vêtements Victoria's secret a engagé une mannequin grande taille Ali Tate, une mannequin atteinte de trisomie, Sofia Jirau et une mannequin transgenre Valentina Sampaio. Un revirement pour la marque connue pour ses top modèles très fines et peu inclusive.

Etam a sorti une ligne de lingerie non-binaire avec des coupes neutres.

Bref, l'industrie de la mode commence enfin à comprendre qu'il était temps d'écouter ses client.es et donner une bouffée d'oxygène à des modèles dépassés et peu représentatifs de l'ensemble des individus.

L'inclusivité
©
 

Dans la sphère politique/le public.

Récemment, Petra de Sutter, personne transgenre est devenue ministre en Belgique, à l'instar de Rachel Levine, devenue ministre de la Santé adjointe aux USA.

Dans les années à venir, ces choix sembleront peut-être tout à fait normaux, mais ce n'est pas encore le cas. La transphobie fait encore beaucoup de victimes.

Au delà de la représentation de personnes transgenre dans les médias et en particulier dans la sphère politique, ces choix tendent vers un idéal qui, je l'espère deviendra réalité dans les années à venir : choisir une personne à un poste pour ses qualifications, peu importe son genre, sa sexualité, ses choix, sa religion, etc. Bref, une société où la « normalité » n'existe plus, car nous sommes toustes différent.es et à la fois similaires. Notre humanité nous lie.

L'inclusivité dans l'écriture.

Hautement controversée, il s'agit d'une écriture non-genrée, qui permet de rétablir la parité. Cela peu paraître anodin, voire même ridicule pour certain.es.

Loin s'en faut, l'écriture perpétue des stéréotypes de genres malgré elle.

Exemple avec deux phrases toutes simples :

  • Les agriculteurs récoltent le blé pour cet hivers.
Dans l'imaginaire collectif, les agriculteurs sont représentés par des hommes. Pourtant, les agricultrices existent, mais elles sont peu représentées.
Écrire agriculteurs.trices permet d'inclure le féminin à ce métier.

  • Inversement : Les infirmières font des soins.
Cette fois-ci, dans l'imaginaire collectifs, les infirmières sont des femmes. Ce n'est évidemment pas toujours le cas. L'écriture inclusive (infirmier.e.s) permet remettre de la parité et de déconstruire les stéréotypes de genre.

L'inclusivité chez JOYclub

Témoignage d'une membre de JOYclub

Bonjour, je m'appelle Alitoria, je suis trans, et Je ne suis pas une des membre les plus actives mais j'aime beaucoup dialoguer avec d'autres utilisateurs/utilisatrices et participer aux différents forums.

J'apprécie beaucoup l'ambiance de ce site, je n'es jamais été jugé, je n'es jamais eu de question déplacé, ou de remarque diverse (qui peut être le quotidiens de personnes trans habituellement), bien au contraire.

Les membres sont très agréables, ouverts d'esprit, compréhensifs, c'est un bonheur de participer à la vie de JOYclub !
Il faut souligner le travail de la modération, qui s'évertue à constamment améliorer les choses, et qui est très a l'écoute, et ça c'est génial !!

Les sujets abordés sont variés, et tous traités avec respect et bonne humeur, et il est aisé de parler même de choses très personnelles grâce à la mise en confiance, et à l'ambiance qui se dégage ici.

Chez JOYclub, vous voulons que chacun.e se sente à l'aise et accepté.e tel.le qu'iel est. Vos choix, votre genre, votre morphologie vous rendent unique et beau.belle.

C'est pourquoi nous avons mis en place, lors de l'inscription, l'option de choisir son genre en dehors des traditionnels homme/femme.

Nous essayons au maximum de privilégier la diversité des modèles pour les photos que nous utilisons sur notre site et nos articles, afin que chacun.e puisse d'identifier à notre site.

Nous utilisons le plus souvent possible l'écriture inclusive car nous considérons qu'il est important que tout le monde se sente concerné et intégré dans nos textes.

Nous prônons la parité des genres, la diversité et la différence, qu'il s'agisse de sexualité ou de d'autres sujets de société.
Imaginez si on était toustes pareil.les, la vie serait bien triste non ?

Vive l'amour, le respect et la bienveillance.


 

Cet article t'a plu ? Alors clique sur "j'aime" pour Eva !

Quelle signification a l'inclusivité pour vous ? Venez en discuter sur le forum !

Ces articles devraient te plaire

JOYclub, c'est quoi?

Nous aimerions te répondre : "tout ce que tu veux". Mais en réalité, JOYclub c'est encore plus que ça. Une plateforme de livestream. Un site de rencontre. Un calendrier d'évènements frivoles. Un forum érotique. Un magazine en ligne.

Un réseau social pour des contacts hors du commun. Et avant tout : une communauté à la sexualité positive avec plus de 4 millions de membres.

En savoir plus