gif
©

Edging - Tout savoir sur cette technique incroyable !

Le Edging, cette pratique sexuelle qui promet des orgasmes décuplés !

Et si le secret de la jouissance intense résidait dans le fait de la retarder ? Si à première vue cela peut sembler paradoxal, le Edging promet pourtant des orgasmes explosifs… à condition de savoir comment s’y prendre ! Avec qui, comment, pourquoi… JOYclub vous dévoile sans plus attendre les secrets d’une pratique sexuelle déconseillée aux personnes impatientes !

Qu’est-ce que le Edging ? Définition et signification

Le terme « Edge » signifie « bordure » en anglais. La pratique de l’Edging consiste donc à être littéralement « au bord » de l’orgasme, et à conserver pendant un moment plus ou moins long cette phase préorgasmique afin de retarder l’orgasme au maximum, et d’en accroître la puissance une fois celui-ci atteint.

Le Edging fait partie des nouvelles pratiques sexuelles du slow sex, qui visent à se reconnecter avec ses sensations en faisant lentement monter le plaisir.

Vous connaissez certainement le proverbe : « Plus c’est long, plus c’est bon ». Ici, on ne parle pas de centimètres, mais uniquement de temps. Plus l’attente est longue, plus l’orgasme est intense, et plus l’on prend de plaisir… En résumé, le Edging est une pratique sexuelle basée sur la patience !

Le Edging, comment ça marche et quels sont les effets ?

Saviez-vous qu’en plus d’offrir des orgasmes plus intenses, le Edging provoque des effets sur notre cerveau ? En stagnant dans la phase préorgasmique, celui-ci va alors sécréter un taux modéré de dopamine, l’hormone du bonheur. Lorsque l’on retarde l’orgasme, la sécrétion de dopamine va s’accroître et va par conséquent, augmenter l’intensité du plaisir sexuel.

Pour les hommes, le Edging permet de repousser l’éjaculation, mais également de maintenir l’érection. C’est d’ailleurs une méthode utilisée pour aider les éjaculateurs précoces.

Le Edging est-il réservé aux hommes ?

Avec le Edging, pas de contrainte liée au genre ni au nombre de partenaires : femme ou homme, il peut se pratiquer en solo, en couple, en trouple… ou plus si affinité. Si vous êtes seul(e), il suffit de vous masturber en alternant les stimulations, voire de faire des micropauses au bon moment. Si vous êtes à plusieurs, les possibilités de stimulations seront de fait plus nombreuses.

Comment bien pratiquer le Edging ?

Avant d’entreprendre quoi que ce soit, assurez-vous que tous les partenaires soient à l’aise avec le Edging, il serait dommage que le manque de connaissance sur cette pratique soit perçu comme frustrant par certain(e)s !

Ensuite, nous vous conseillons de laisser monter l’excitation doucement, en prenant le temps de développer les préliminaires. N’hésitez pas à ponctuer les cunnilingus et les fellations de caresses sur des zones habituellement peu sollicitées, telles que les jambes, le dos, la nuque… En bref, partez à la découverte du corps de votre (vos) partenaire(s) !

Lorsque vous sentez l’excitation arriver, stoppez tout pendant quelques secondes, puis reprenez vos ébats, et ainsi de suite, jusqu’au moment où vous souhaitez vous laisser aller et (enfin) atteindre l’orgasme. Au moment de la jouissance, vous remarquerez sans doute un degré d’intensité plus élevé… c’est l’effet Edging !

Le Edging, la pratique sexuelle BDSM par excellence

Si vous êtes un(e) adepte des pratiques BDSM et que vous aimez jouer avec la frustration de votre partenaire sexuel, le Edging est fait pour vous ! Généralement appliquée lors des jeux sexuels de soumission et de bondage, où l’un des partenaires est volontairement passif, la pratique peut — en fonction du degré de frustration recherché — tendre vers le sadisme. On parle de « déni d’orgasme », tant la période préorgasmique imposée à l’autre semble longue.

Edging - Tout savoir sur cette technique incroyable !
©
 

Y a-t-il des risques à pratiquer le Edging ?

Il n’y a aucun risque à pratiquer le Edging, bien au contraire ! Cette pratique de slow sex permet de sortir du culte de l’orgasme, et vise plutôt à se concentrer sur l’instant présent, sur le plaisir de l’attente. Loin de la quête de l’orgasme « vite fait, bien fait », le Edging est en fait une autre façon de (re) découvrir sa sexualité.

Le seul risque du Edging (si l’on considère que c’en est un !), serait de devenir accro à ce niveau d’excitation poussé à l’extrême, et de ne plus apprécier les rapports plus rapides. Dans ce cas, pourquoi ne pas alterner avec d’autres pratiques pour voir ce qui vous convient le mieux ?

Edging — Partagez vos expériences en la matière avec la communauté JOYclub !

Vous souhaitez échanger librement avec d’autres personnes ou obtenir de précieux conseils pour expérimenter le Edging ? Rejoignez dès maintenant la communauté JOYclub, des centaines de membres ouverts et bienveillants vous y attendent !

 

Cet article t'a plu ? Alors clique sur "j'aime" !

Est-ce que tu as déjà expérimenté le edging ? Viens en discuter sur le forum !

Ces articles devraient te plaire

JOYclub, c'est quoi?

Nous aimerions te répondre : "tout ce que tu veux". Mais en réalité, JOYclub c'est encore plus que ça. Une plateforme de livestream. Un site de rencontre. Un calendrier d'évènements frivoles. Un forum érotique. Un magazine en ligne.

Un réseau social pour des contacts hors du commun. Et avant tout : une communauté à la sexualité positive avec plus de 4 millions de membres.

En savoir plus