gif
©

Le Kamasutra

Quelle est l’origine du Kamasutra ?

N’importe quelle personne ayant déjà exploré ses désirs et ses fantasmes a forcément déjà entendu parler du Kamasutra. Cet ouvrage, écrit en Inde il y a des siècles, est fréquemment assimilé à un guide de toutes les positions sexuelles possibles. Certaines sont même capables de dépasser l’imagination. Si vous faites partie de celles et ceux qui résument le Kamasutra à un simple guide du sexe illustré, vous allez sans aucun doute être étonné.e en découvrant son histoire et sa forme d’origine. Laissez-nous vous la raconter…

Le Kamasutra, un manuel d’apprentissage

Pour remonter aux origines du Kamasutra, il faut se rendre en Inde, aux environs du IVe siècle. À l’époque, les cours d’éducation sexuelle n’existent pas, et les jeunes amants sont bien inexpérimentés lorsqu’ils découvrent les plaisirs charnels pour la première fois. C’est alors qu’un érudit du nom de Vātsyāyana décide de se pencher sur la question, et rédige un recueil traitant de la relation homme - femme dans le contexte de la vie privée. Il y évoque le quotidien du couple, le rôle des époux, ainsi que l’importance d’une vie amoureuse épanouie. Le nom Kamasutra vient du sanscrit et se décompose en deux mots : Kama, le désir, et Sûtra, l’aphorisme.

Voici déjà de quoi briser la première idée reçue concernant la définition du Kamasutra : il ne s’agit pas d’un ouvrage sulfureux de bout en bout, destiné à vous donner chaud au lit  ! Initialement, il correspond plus à un manuel d’apprentissage de la vie de couple, avant tout destiné aux hommes et aux femmes de bonne famille. Il comporte quand même tout un chapitre dédié aux positions sexuelles.

Quatre idées reçues sur le Kamasutra

Le Kamasutra
©
 

À ce stade de votre lecture, si vous pensiez savoir ce qu’est le Kamasutra, vous êtes peut-être déjà surpris.e de constater à quel point vous vous trompiez. Mais ce n’est sans doute pas terminé : voici quatre idées reçues concernant ce livre, et la vérité à leur sujet.

Le Kamasutra a toujours été illustré

C’est faux  ! Les premières versions du Kamasutra se résumaient aux aphorismes, c’est-à-dire à des listes de recommandations et de savoirs destinées à vivre de manière épanouie en couple. Pas très torride ! C’est à partir du XVIe siècle que des versions illustrées sont apparues, notamment pour que les personnes illettrées puissent le comprendre. C’est durant cette période que les mises en scène des positions sexuelles décrites ont vu le jour.

Le Kamasutra liste des centaines de positions sexuelles

C’est faux  ! Le livre écrit par Vātsyāyana contient en tout et pour tout 64 positions, qui offrent la possibilité aux couples aventureux de multiplier les acrobaties au lit, et ailleurs. Nous sommes donc bien loin des centaines de positions souvent fantasmées… Mais 64 façons de prendre du plaisir à deux, c’est déjà beaucoup. Cela ne concerne que la version d’origine, bien entendu.

Les positions du Kamasutra sont acrobatiques

C’est vrai… et faux  ! Certaines positions listées dans le Kamasutra sont très connues. On y trouve l’incontournable levrette ainsi que la cuillère, où l’homme se positionne derrière la femme. On peut aussi citer l’amazone, où la femme chevauche l’homme, ou encore la position du Lotus. Il est possible que vous ayez pratiqué de nombreuses positions du Kamasutra sans même le savoir, tant elles sont faciles à appliquer  !

Mais comme on peut s’en douter, certaines positions demandent une certaine souplesse, voire une certaine force physique. On peut évoquer la position du cadenas, qui nécessite que l’homme porte sa partenaire, la position de la brouette où il soulève la femme du sol tandis que cette dernière est en équilibre sur les avant-bras… Le Kamasutra sait se montrer sportif et si les acrobaties peuvent ne pas plaire à tout le monde, la curiosité est de mise pour explorer de nouveaux horizons lors de vos séances de galipettes.

Il n’existe toujours qu’un seul Kamasutra

C’est faux  !Le Kamasutra est une histoire d’amour entre un livre et ses lecteurs, qui a su évoluer au fil des siècles. Si la base écrite par Vātsyāyana demeure la référence, l’esprit du Kamasutra s’est développé pour s’adapter aux pratiques de toutes les époques.

À l’origine, il était destiné aux couples hétérosexuels, même si l’on y trouve quelques références au sexe lesbien. Aujourd’hui, on trouve des versions du Kamasutra revisitées pour les couples gays, mais aussi des versions qui listent des positions à adopter lors d’un plan à trois. Des guides sexuels pour les femmes enceintes ou encore les personnes qui souffrent du dos sont aussi disponibles. Le Kamasutra évolue avec son temps, et c’est sans doute pour cela qu’il est toujours aussi présent dans l’esprit de celles et ceux pour qui le plaisir est une quête perpétuelle.

Le Kamasutra, plus qu’un livre, une philosophie

Le Kamasutra
©
 

Résumer le Kamasutra à un simple livre ou même un recueil de positions sexuelles serait passer à côté de la dimension philosophique qui entoure cet ouvrage ancestral. En effet, au-delà de dévoiler les 64 positions destinées à apporter plaisir et épanouissement au couple, l’ouvrage évoque d’autres préceptes qui sont loin de se limiter à la dimension proprement physique de l’acte sexuel.

Le sexe tantrique

Le tantrisme est notamment abordé au sein du Kamasutra. Il s’agit d’une philosophie bouddhiste que l’on trouve dans l’hindouisme et qui associe le désir à une idéologie de la rétention. En d’autres termes, dans le sexe tantrique, les deux amants sont invités à prendre leur temps, à explorer le corps de l’autre et à être à l’écoute de leurs sens. Le tantrisme s’intéresse davantage au chemin qui mène à l’orgasme qu’à l’orgasme lui-même, qui peut être déclenché sans pénétration ni éjaculation, à condition de prendre le temps de se découvrir et de découvrir son partenaire. Cela peut d’ailleurs s’apparenter au slow sex pratiqué par de nombreux couples.

Le yoga

Certaines positions du Kamasutra demandant souplesse et concentration vous ont peut-être fait penser à du yoga. Ce n’est pas un hasard, puisque l’ouvrage d’origine puise ressources et inspirations au sein de l’hatha yoga, qui signifie « yoga d’effort ». Le mental, l’écoute du corps, mais aussi le physique entrent en communion dans l’acte sexuel, qui prend ainsi une tout autre valeur. Une fois encore, on trouve dans la démarche du Kamasutra la volonté d’une démarche spirituelle, ce qui rend son exploration encore plus symbolique.

Un livre coquin, mais pas seulement !

Si le Kamasutra n’est peut-être pas le guide illustré sensuel et torride que vous vous imaginiez, cela n’en fait pas moins une parfaite manière de pimenter votre vie de couple. Et pas seulement en explorant les 64 positions que l’on trouve dans son édition originale : vous pouvez profiter de ses nombreuses variantes, mais aussi vous pencher sur sa dimension spirituelle, pour découvrir de nouvelles manières de prendre votre pied. N’hésitez pas à en parler avec votre partenaire : vous avez désormais quelques petites choses à lui apprendre sur le Kamasutra et vous pouvez, pourquoi pas, écrire le vôtre…

 

Cet article t'a plu ? Alors clique sur "j'aime" et partage-le !

 

 

Le kamasutra, tu connais bien ? Viens nous dire quelles sont tes positions favorites sur le forum !

JOYclub, c'est quoi?

Nous aimerions te répondre : "tout ce que tu veux". Mais en réalité, JOYclub c'est encore plus que ça. Une plateforme de livestream. Un site de rencontre. Un calendrier d'évènements frivoles. Un forum érotique. Un magazine en ligne.

Un réseau social pour des contacts hors du commun. Et avant tout : une communauté à la sexualité positive avec plus de 4 millions de membres.

En savoir plus

Ces articles pourraient aussi t'intéresser !