gif

4 idées pour célébrer la St-Valentin avec Passion

Par Jordy Oumira (@mister.ose)

Pour beaucoup, la Saint-Valentin rime avec romantisme quand pour d’autres, il s’agit d’une occasion toute particulière de partager la flamme qui nous anime auprès de sa·on partenaire.
Si vous manquez d’idées pour célébrer la Saint-Valentin avec passion, que vous souhaitez en faire un moment unique et qui vous fera vibrer, cet article est fait pour vous !

Par Mister.ose

1. Le dirty talk : l'art de jouer avec les mots

Le Dirty talk consiste à utiliser des mots plus ou moins osés pendant un rapport. Même si initialement, cette pratique est associée à des mots exclusivement crus, une étude australienne publiée en 2015 a permis de mettre en lumière 8 grands thèmes de Dirty Talk, offrant ainsi une palette d’expression bien plus large. Pour apprendre à identifier vos affinités en la matière, vous pouvez vous baser sur ces thématiques. Cela vous permettra du donner du relief au moment que vous partagerez, de faire monter l’excitation et de booster le plaisir.

Quels sont ces 8 grands thèmes ?

Bien sûr - et c’est valable pour toute pratique - il est primordial avant de vous engager sur la voie du Dirty talk de vous assurer que vous partagez tous·tes les deux cette envie. Ne vous lancez pas dans une improvisation qui risquerait de mettre à mal le moment que vous vous apprêtez à vivre. Discutez-en en amont, prenez le temps d’échanger sur vos limites respectives et laissez libre cours à votre imagination.

2. Le BDSM

Beaucoup de personnes s’intéressent au BDSM sans nécessairement s’y aventurer. Mais saviez-vous qu’il ne s’agit pas uniquement de pratiques extrêmes ? Il existe en effet une multitude de plaisirs à explorer et parmi eux, vous en trouverez certainement un qui apportera du piment à vos ébats. Suivez le guide...

Reprenons les bases

Le BDSM est l’acronyme de Bondage, Discipline, Domination/Soumission et Sado-Masochisme. Il s’agit d’un univers regroupant de multiples pratiques soft ou moins soft et qui distribue les rôles entre les différent·es partenaires.

Les différents rôles :

  • Le rôle de dominant·e
La·e dominant·e est avant tout garant·e du plaisir et de la sécurité de sa·on partenaire. La domination peut s’exercer de façon physique, psychologique et sexuelle, à l’aide d’accessoires (menottes, collier, bâillon, fouet, cravache...), par diverses pratiques (jeux d’impacts et/ou de douleur, bondage, jeux de bougies, restrictions diverses, fétichismes...) ou par des instructions sous forme d’ordres ou de demandes fermes.

  • Le rôle de soumis·e
La·e soumis·e, de manière générale, s’abandonne complètement à sa·on dominant·e en lui laissant une liberté d’action et de décision sur son corps et parfois même sa personne.

  • Le rôle de switch
Enfin, le mot « switch » désigne un attrait pour les deux rôles présentés précédemment. En d’autres termes, il est tout à fait possible d’être dominant·e et soumis·e en fonction du moment ou de l’envie.

4 idées pour célébrer la St-Valentin avec Passion
©
 

Le mot de sécurité

Utile quelle que soit la pratique mais d’autant plus important dans le milieu BDSM - notamment lors des jeux d’impacts, de douleur, de restriction ou toute autre pratique représentant un certain danger - le mot de sécurité permet de définir la limite à ne pas franchir tout en laissant la possibilité de tout stopper immédiatement. Aussi, il est important de définir ce mot en amont et conjointement, de préférence court et simple à retenir (« rouge » par exemple).

Quelles sont les pratiques BDSM ?

Elles sont très nombreuses et il serait fastidieux de toutes les lister. En revanche, voici quelques exemples de pratiques répandues que j’ai pris soin de classer par niveau d’intensité. Evidemment, le consentement est la communication sont primordiaux !

Les pratiques soft
• Menottage
• Yeux bandés
• Petites fessées
• Morsures
• Griffures
• Jeux de textures (plumeau, lanières de martinet...)
• Jeux de températures (bougies chaudes, glaçons...)

Les pratiques intermédiaires
• Fétichismes
• Edging (maintien de l’excitation sans déclencher l’orgasme)
• Exhibition
• Jeux de rôles
• Mises en scènes

Les pratiques hard
• Jeux d’impacts et châtiments corporels
• Privation sensorielle
• Enfermement
• Urophilie
• Jeux d’humiliation

L’aftercare

L’objectif de l’aftercare est de se rendre pleinement disponible tant psychologiquement que physiquement pour l’autre après le rapport (essentiellement pour la·e partenaire dont le corps a été mis à rude épreuve). La présence à travers les gestes de tendresse, les mots doux ou encore les attentions permet de contrebalancer l’état second et la transe dans lesquels on peut parfois plonger durant une séance BDSM hard notamment.

3. Le facesitting

On peut traduire cette pratique par « s’asseoir sur le visage ». Inutile de vous faire un dessin, comme son nom l’indique, elle consiste à s’asseoir sur le visage de sa·on partenaire lors d’un rapport de manière à favoriser le contact oro-génital ou oro-anal. La personne assise sur le visage de sa·on partenaire peut prendre du plaisir à différents niveaux :

• Par la stimulation de la vulve, du pénis et/ou du clitoris
• Par la stimulation de l’anus
• Par le rapport de domination qui se crée

La personne allongée, elle, peut y trouver son compte à travers le rapport de domination/soumission qui s’instaure. En effet, cela peut procurer une certaine excitation ainsi qu’un plaisir psychologique. D’autres paramètres peuvent entrer en compte comme les odeurs ou l’humidité corporelle.

Les risques à prendre en compte

Le risque d’asphyxie est présent. Aussi, il est important pour la personne assise ou à califourchon d’être à l’écoute de sa·on partenaire. De la même façon, la·e partenaire allongé·e doit être à l’écoute de son corps. Par ailleurs, à l’instar du mot de sécurité mis en place lors d’une séance de BDSM, vous pouvez définir en amont un geste de sécurité afin de pouvoir dire STOP à tout moment.

Pensez également que le risque d’IST est présent si vous passez la Saint- Valentin auprès d’une personne que vous ne connaissez pas ou que vous connaissez peu. En effet, le sexe oral est lui aussi vecteur de maladies. Il convient alors d’utiliser une digue dentaire pour limiter tout risque de transmission. Il s’agit la plupart du temps d’un carré de latex à placer entre votre bouche et les muqueuses. Vous pouvez en trouver en pharmacie, en ligne ou en sex-shop. Sinon, il existe un système D qui consiste à prendre un préservatif, à le dérouler et à le découper dans le sens de la longueur. Cette solution permet de limiter la transmission d’infections ou de maladies mais le dépistage des partenaires en amont peut également être un excellent moyen de se protéger si vous souhaitez pimenter vos rapports de cette façon.

4. Le shibari

Et si vous faisiez preuve d’originalité pour cette Saint-Valentin en vous offrant un cours de Shibari ?
Il s’agit d’une méthode de bondage japonais, pratiqué à des fins érotiques et/ou artistiques. Elle vise à attacher sa·on partenaire à l’aide de cordes grâce à l’exécution de nœuds bien spécifiques. Selon les adeptes de la discipline, celle-ci génère d’incroyables sensations grâce aux sécrétions d’adrénaline, d’endorphine, de dopamine et plus largement d’un état de conscience altérée.

Le shibari nécessite le consentement de chacun·e, bien sûr, mais aussi un apprentissage afin de pouvoir encorder un·e partenaire en toute sécurité.

Certaines écoles et certains ouvrages proposent d’ailleurs des ateliers, des cours ainsi que des initiations au shibari afin de sensibiliser le public à cette discipline. Par la suite, il pourra être pratiqué en tant que jeu érotico-sensuel ou sexuel mais aussi partagé à des fins artistiques ou méditatives.

Alors, tenté·es par l’expérience ?

J’espère que ces quelques idées vous auront donné l’envie de partir à la découverte de nouvelles sensations lors de cette Saint-Valentin (ou à un tout autre moment). N’oubliez pas que la sexualité est avant tout une histoire de partage. Prenez le temps qu’il vous faut pour explorer vos envies, communiquez et écoutez-vous mutuellement afin de rendre chaque instant unique.

 
 

Qui est l'auteur ?

4 idées pour célébrer la St-Valentin avec Passion
©
 

Jordy Oumira est ancien journaliste radio. Auteur et créateur de contenu sur les réseaux sociaux, il est spécialisé en sexualité et relations de couple. À travers son compte Instagram, il propose une éducation sexo positive, des tips et des conseils décomplexés et décomplexant auprès de sa communauté.
Retrouve-le sous le pseudo @mister.ose sur Instagram.
Crédit photo : Miss Buffet Froid Photographe.

 
 

Cet article t'a plu et tu aimerais voir plus de contenus de Mister.ose ? Alors clique sur "j'aime" !

Et vous, comment célébrez-vous la St-Valentin ? Venez en parler sur le forum !

Ces articles devraient te plaire

JOYclub, c'est quoi?

Nous aimerions te répondre : "tout ce que tu veux". Mais en réalité, JOYclub c'est encore plus que ça. Une plateforme de livestream. Un site de rencontre. Un calendrier d'évènements frivoles. Un forum érotique. Un magazine en ligne.

Un réseau social pour des contacts hors du commun. Et avant tout : une communauté à la sexualité positive avec plus de 4 millions de membres.

En savoir plus