gif
©

Le queening ou facesitting

Le facesitting sous toutes ses facettes

Envie de te sentir comme une reine au lit et d'asseoir ton pouvoir et ta supériorité ? Pourquoi ne pas essayer le queening ? Aussi appelé facesitting, il s'agit d'une pratique de sexe oral où une personne s'assoit ou s'accroupit au-dessus du visage de son ou sa partenaire de jeu.

Le facesitting, en quoi ça consiste ?

Par définition, le queening est une pratique où la femme se place à califourchon sur le visage de l'autre pour être léchée. Qu'en est-il du facesitting ? D'un point de vue sémantique, ces deux mots désignent la même pratique. Le queening et le facesitting sont utilisés comme synonymes.

Il existe bien entendu un pendant masculin au queening, qu'on appelle « kinging ». Lors du queening, la femme peut définir l'intensité comme le rythme de la stimulation. Pour le ou la soumis.e, profiter de sa partenaire dominante d'aussi près et de manière aussi intime est très excitant.

Le queening, une pratique BDSM ?

Si on s'y adonne sans aucune dynamique de pouvoir ou de domination, le queening peut être une simple variante de sexe oral. Si en revanche le pouvoir, la soumission et la domination entrent en jeu, alors le facesitting est une pratique BDSM.

Les différentes formes de facesitting

Afin d'augmenter l'intensité et de creuser le rapport de force tout en donnant à l'autre un plus grand sentiment d'impuissance, le facesitting ou queening peut se décliner en plusieurs variations. Tout en douceur ou plus extrême, c'est à vous de décider ensemble.

  • Le queening version tendre : pour cette variante, tu n'étouffes pas ton ou ta partenaire et tu lui laisses les mains libres. Ainsi, il ou elle peut s'en servir pour stimuler d'autres zones érogènes de ton corps.

  • Le queening version hard : pour une variante plus intense de facesitting, il est possible de limiter la liberté de mouvement ainsi que la respiration du ou de la partenaire. L'obscurité et la pression exercée par le corps suscitent un sentiment d'impuissance.

  • Le facesitting inversé : pour ce faire, en tant que partenaire active, tu ne t'assieds pas en direction du visage, mais en direction des pieds. La personne soumise peut ainsi facilement accéder à la région anale. La position du 69 (aussi appelée facesitting inversé) te donne également toute latitude pour stimuler le ou la partenaire passif.ve.

  • Le facesitting habillé : plusieurs variantes sont possibles, par exemple le « jeanssitting ». Pour cela, tu t'assieds sur le visage de l'autre en portant un jean. Le facesitting habillé peut également se pratiquer en portant des vêtements en nylon, en latex ou des collants.

  • Le facesitting attaché : ce type de plaisir allie le bondage et le facesitting. La personne qui a le rôle passif est ligotée et ne peut donc pas bouger, tandis que tu prends le contrôle de la stimulation et de sa respiration.

Il existe bien sûr d'autres pratiques en matière de queening. L'une d'entre elles est le « drowning » et implique une immersion sous l'eau. Étant donné que cette technique comporte certains risques, nous préférons ne pas la recommander.

 

Conseil de lecture : Mouth Fucking – une pratique macho dégoûtante ou un jeu classique ?

Adepte du sexe oral ?

  • Pour plus de sujets, conseils et photos réservées aux adultes sur le thème du sexe oral, rejoins notre groupe sexe oral.
  • Viens parler de ton expérience avec le facesitting ou poser des questions à la communauté sur le forum du groupe sexe oral
  • Utilise la recherche de membres pour trouver des personnes qui aiment le sexe oral. Tu peux indiquer dans ton profil ton intérêt pour le sexe oral pour être trouvé.e plus facilement par d'autres membres partageant tes intérêts.
  • Pour des échanges ouverts et bienveillants avec la communauté, notre forum est l'endroit idéal !
Ta curiosité est éveillée ? Alors inscris-toi gratuitement et découvre l'univers JOYclub !

S'inscrire maintenant

Mobilier et accessoires spécial queening

Pour rendre la position de queening plus confortable, on trouve de nombreux meubles prévus à cet effet dans le commerce. Ainsi, tu n'as pas besoin de faire appel à la force de tes muscles pour adopter une position de facesitting, il te suffit de te mettre à l'aise sur le meuble dédié.

Lors du queening, la femme est en position assise. Un siège de queening ou une « smotherbox » sont donc tout indiqués. Contrairement à un siège classique, l'assise dispose d'une ouverture au milieu. Tu peux ainsi t'installer dans diverses positions sans solliciter tes muscles, tandis que ton ou ta soumis.e a un accès privilégié à tes parties intimes. C'est également le cas de la chaise de facesitting, qui est dotée d'un dossier pour permettre une position plus confortable à l'utilisatrice.

La smotherbox (que l'on peut traduire par « boîte à étouffer ») est un mélange de chaise et de tabouret. Elle permet d'attacher le ou la soumis.e. La smotherbox dispose d'une ouverture au-dessus du visage, ainsi que d'une ouverture autour du cou. L'intérieur de la boîte est généralement pourvu de rembourrages et d'appuis pour la nuque, car il ne faut pas non plus qu'elle soit inconfortable.

Queening et orgasme

Le facesitting n'a pas pour seul but d'exciter le ou la partenaire ou de te permettre de te montrer dominante. L'intérêt de cette pratique est aussi de profiter de l'orgasme déclenché.

Si tu trouves difficile de rester longtemps en position de queening, plusieurs options s'offrent à toi. Tu peux t'asseoir sur un meuble prévu pour cet usage, avec un trou pour la personne passive. Autrement, tu peux te mettre en position de queening pendant un certain temps, puis passer à une position confortable lorsque tu te sens au bord de l'orgasme.

Prévoyez ensemble un signal de sécurité

Comme pour de nombreux actes relevant du BDSM, il vaut mieux convenir d'un safeword pour le queening. Évidemment, il est un peu difficile pour le ou la partenaire de s'exprimer à voix haute au contact de tes parties intimes ou si tu régules sa respiration. C'est pourquoi il est possible de recourir à ce qu'on appelle un signal de sécurité.

Il peut s'agir d'un geste particulier de la main (si les mains sont libres), mais il y a d'autres méthodes pour demander d'arrêter, comme une petite tape ou encore une clochette attachée au pied. L'important est que la personne dominante soit attentive au signal de sécurité et interrompe immédiatement la séance s'il survient.

Toutes les informations à propos du queening sont sur JOYclub

Tu veux toi aussi te sentir comme une reine pendant le sexe ? Laisse-toi guider par ton fantasme et expérimente ce type de plaisir dans un cadre consentant. Comme pour de nombreuses pratiques sexuelles, le queening nécessite une bonne dose de confiance. Veille à ce que ton ou ta partenaire se sente à l'aise dans son rôle de soumis.e. Il vous faut définir au préalable quelles sont vos limites lors du queening et vous y tenir. Le signal de sécurité joue là aussi un rôle primordial si vous souhaitez introduire une entrave (très contrôlée) des mouvements ou de la respiration.

 

Cet article t'a plu ? Alors clique sur "j'aime" et partage-le !

JOYclub, c'est quoi?

Nous aimerions te répondre : "tout ce que tu veux". Mais en réalité, JOYclub c'est encore plus que ça. Une plateforme de livestream. Un site de rencontre. Un calendrier d'évènements frivoles. Un forum érotique. Un magazine en ligne.

Un réseau social pour des contacts hors du commun. Et avant tout : une communauté à la sexualité positive avec plus de 4 millions de membres.

En savoir plus

Ces articles pourraient aussi t'intéresser !